top of page
  • Musical et Cie

Après coup

Le mouvement #Nous Toutes comptait, au 22 novembre dernier, quelques 121 féminicides pour cette année 2022…


C’est ce fléau qui est abordé dans « Après coup » (un titre fort à propos d'ailleurs... ) derrière les retrouvailles de trois copines, le temps d’un week-end dans un chalet à la montagne, afin de rendre hommage à leur amie Belinda.

Aussi incroyable que cela puisse leur paraître, cette dernière a trouvé la mort sous les coups de son mari.

Ceci dit, elle apparaît régulièrement, vêtue de rouge (évidemment symbole du sang mais aussi de l'Amour qu'elle portait à son époux pour lui pardonner).

Elle arrive dans un souffle, comme pour nous montrer que les êtres qui nous sont chers ne disparaissent jamais vraiment... 


Avec malgré tout beaucoup d’humour, il est question de la détresse des victimes et de la honte qui les empêche de parler, de la culpabilité que peut ressentir l’entourage de n’avoir pas su détecter les signes et de ne pas avoir protégé ainsi que de la colère que cela peut provoquer.


Tout explose dans cette œuvre magistralement écrite et interprétée (y compris les non-dit et les rancoeurs parce que dans ces moments là on cherche un coupable, parfois soit même...).

Le jeu est d’une telle qualité qu’il n’y a pas besoin de grands décors.

Une petite cheminée dans un coin et quatre pupitres (qui se transforment en table au besoin) suffisent amplement.

On est avec elles, temoins de leurs tristesse, de leurs disputes mais surtout de leur complicité. 


Cette sobriété ne fait que renforcer, mettre en valeur, le magnifique travail d’écriture et d’acting. Les personnages sont particulièrement bien marqués et sont aussi attachants qu'ils sont différents.

Mais à aucun moment on ne tombe dans la caricature.

C’est aussi fin, subtile, que puissant et donc très émouvant.


Nous avons assisté à la dernière représentation ce dimanche au théâtre de l’opprimé de cette pièce efficace et utile.

Nous souhaitons qu’elle poursuive son chemin car elle le mérite vraiment.

Nous vous encourageons à la voir dès que l’occasion se présentera, ce qui ne manquera pas d’arriver.

En effet, une programmation à Avignon cet été est déjà annoncée. 


Texte : Tadrina Hocking et Sandra Colombo

Mise en scène : Christophe Luthringer

Avec : Gwenda Guthwasser, Tadrina Hocking, Valerie Moinet, Aude Roman

Composition et création sonore : Aldo Gilbert

Création lumières : Esteban Loiret

Co-producteurs et soutiens : théâtre de Sens, Anthéa Sognon, Les pies menteurs, Théâtre des Muses, Didier Weil et Carole Cerrito



Les photos de ce site sont protégées par droits d'auteur, et par l'article L. 122-4 du code de la propriété intellectuelle.

Toute utilisation sans autorisation sera passible de poursuites.

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes utilisations.




55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


Post: Blog2_Post
bottom of page