top of page
  • Musical et Cie

MATA HARI ou la justice des hommes

Comme Paolo Coelho dans son roman « L’espionne », Marc Fayet nous plonge dans le destin hors norme d’une femme éprise de liberté, ambitieuse et avide de reconnaissance : Marguaretha Von Zelle dite Mata Hari.


A travers l’interrogatoire qu’elle a subi en février 1917, étant accusée d’"intelligence avec l’ennemi", on découvre les douze dernières années de sa vie depuis son arrivée à Paris en 1904 comme danseuse orientale.

Ses innombrables conquêtes la rendent scandaleuse, dérangeante au point de la condamner d’avance jusqu’à ce qu’elle soit fusillée.

Pourtant « séduire et manipuler les hommes est un pêché, pas un crime » et c’est bien tout ce qu’on pourrait lui reprocher.


Dès l’ouverture de ce spectacle (que nous vous laissons découvrir), sa beauté, sa qualité nous saisissent.

Le travail sur les lumières est remarquable.

Les costumes sont de toute beauté.

Mais par-dessus tout, la prestation d’Ariane Mourier est impressionnante et ses partenaires sur scène sont d'une justesse absolue.

Partez, vous aussi, à la découverte de la véritable histoire de cette « demi-mondaine » (c’est-à-dire « une femme qui se donne à un homme sur deux ») au théâtre des Béliers à 15h35.

**********

Mise en scène : Delphine Piard

Avec : Ariane Mourier (2 Molières : Révélation et 2nd Rôle), Olivier Claverie, Bruno Paviot, Maud Le Guenedal

Scénographie : Bastien Forestier

Costumes : Bérengère Roland

Musique : Raphaël Sanchez

Chorégraphies : Linda Faoro

Lumières : Denis Koransky


**********

Les photos de ce site sont protégées par droits d'auteur, et par l'article L. 122-4 du code de la propriété intellectuelle.

Toute utilisation sans autorisation sera passible de poursuites.

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes utilisations


41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page